Archives: 2020

NEWS Exhibition February 2020

Exhibition February 2020



(We are sorry, there is no english translation for this article yet.)

Exposition Emmanuel de la Villéon - 21 au 29 févrièr 2020, Galerie Peirce "hors les murs" chez Galerie Cour 16

L’œuvre d’Emmanuel de La Villéon, post impressionniste, ne cesse de surprendre la public, au fur et mesure qu’il en découvre l’intérêt et la qualité. Travaillant à Paris et en Bretagne au début, Paris et Yverdon en Suisse par la suite, La Villéon possède une propriété dans le Nièvre à partir de 1900 jusqu’en 1936 et termine sa carrière en travaillant à Paris et en Picardie.  

Les arbres sont indiscutablement son sujet de prédilection, située dans divers paysages rendus avec une fraîcheur et une honnêteté rarement égalée. Les critiques contemporains du début du XXème siècle parlent de justesse, de vérité et de sincérité dans ses œuvres, de la « diaphanéité de l’air qui (…) circule » dans ses sous-bois. Dans ses scènes de neige, on sent la tristesse poignante, la solitude et le silence de la campagne, le crissement de la neige sous ses pieds.

Dans les années 1890, il explore différents styles inspirés de l’école synthétiste de Pont-Aven, du japonisme ambiant et des Nabis, qualifiés de peinture « en arabesque ». A partir de 1910, il s’aventure dans le domaine des œuvres d’un autre monde, dites de Rêves et Légendes et à partir de 1915, il entame une séries de « fonds de boîte » - de petites œuvres d’environ 8 x13 cms, dont il réalise pas moins de 600.

Artiste acharné, il nous laissé plus de 4000 œuvres, dont un sixième des œuvres sur papier.

Six expositions rétrospectives à la Galerie Peirce de 2007 à 2014 (rue Quentin Bauchart, dans le 8ème, fermée depuis) a permis de constater la variété et la qualité de ses œuvres. En 2014, fut organisée une Colloque d’une journée entière sur la vie et l’œuvre de La Villéon, à Fougères, ville où se trouve le Musée dédié à l’artiste, inauguré en 1981.

Et 2019, Année La Villéon, a vu une exposition exceptionnelle présentées au Musée de la Loire, de mai à décembre, sous-titrée « La Villéon – la liberté de peindre », avec 110 œuvres et un beau catalogue, dont le Co-Commissaire était Robert Peirce-Macnie. S’en est suivi la publication, dans les Annales de la Camosine (journal de la Nièvre), d’une étude sur La Villéon en Puisaye par Dominique Durin et, en Novembre, est paru le livre Emmanuel de La Villéon par Robert Peirce-Macnie, chez Gourcuf-Gradenigo – 160 pages avec 250 illustrations, incluant un essai de Baldine Saint Girons, Philosophe.

Le présente exposition est montée à la suite de l’Exposition au Musée de la Loire, à la demande de connaisseurs, et présente un bel ensemble d’œuvres.  

Elle est présentée du 20 au 29 février, par Robert Peirce-Macnie, Galerie Peirce hors les murs, chez la galerie Cour 16, (16 rue de la Grange Batelière, 75009) grâce à l’aimable collaboration de son dirigeant et ami, Sebastien La Mitouard.

Read more