News

NEWS



(We are sorry, there is no english translation for this article yet.)

La Galerie Peirce rend hommage à Emmanuel de la Villéon (1858-1944), soixante-dix ans après sa disparition, en présentant une cinquième Exposition Rétrospective de l’œuvre de l’artiste, (plus de soixante-dix œuvres venant essentiellement de membres de la famille et donc jamais exposés auparavant) et un Séminaire Hommage d’une journée entière (10h à 17h) consacrée à la vie et l’œuvre de l’artiste.

Ce Séminaire du 27 Septembre 2014 fait suite au Colloque organisé par la Ville de Fougères avec la participation de la Galerie Peirce, en mai 2014, et permet non seulement de profiter  des études et des recherches très approfondies lancées par la Galerie Peirce et les deux autres Conférenciers, mais aussi de partager avec les amis Parisiens de la Galerie qui ne pouvaient pas faire le déplacement jusqu'à Fougères.

 

Ce Séminaire Hommage, ainsi que le Colloque de Fougères, constituent une contribution nouvelle et innovante, sur l’œuvre et la vie de ce bel artiste, bien connu de la Galerie. Pour la première fois, les présentations sont basées sur l’examen de photos couleur d’environ 1500 œuvres incluses dans une base de données mise en place par Robert Peirce, reprenant la totalité de son œuvre connue et  beaucoup de ses carnets.

 

Lors de cette journée, à laquelle ont participé environ 60 personnes réunies dans le chapiteau monté dans la cour où donne la galerie:

R Peirce retraçait les grandes étapes de la vie de l’artiste, visitant les lieux magiques de sa peinture, avec des photos des lieux et des tableaux pour illustrer ses propos (Montmuran, Pesselières, Bel-Air, Salvar…). On constate, grâce à la base de données mise en place par Robert Peirce, que les trois quarts des oeuvres de la Villéon sont peintes dans ces quatre lieux, et on atteint 82% de l'oeuvre en ajoutant Yonville !

Chaque endroit apporte à l'artiste un environnement différent de par ses paysages, ses arbres et sa végétation, les couleurs qui s'y perçoivent, et son oeuvre s'en ressent. Cela est également véritable pour ses tableaux de Rêves et Légendes, inevitablement inspirés de ses experiences personnelles.

 

Baldine Saint Girons, Professeur des Universités, philosophe de l’esthétique et spécialiste, entre autres, du sublime dans l’art, examinait ensuite les « compositions » de l’artiste sous l’angle de ce qu’elle a appelé « Le merveilleux, le sublime et le fantastique ». Elle nous a apporté  un éclairage précieux sur ce qu’elle qualifie de "merveilleux sublime",  "merveilleux naturel" et "merveilleux surnaturel" dans l'oeuvre de la Villéon, concluant que

"Ce n'est donc pas tant un merveilleux surnaturel qu’on trouve chez Emmanuel de la Villéon (encore qu'on puisse en recueillir des traces) qu'un merveilleux naturel, dans lequel on part de la nature et on prend une certaine distance qui permet de la voir autrement, avec une autre intensité. En ce sens je pense que la contemplation  de l'œuvre d’ Emmanuel de la Villéon a une action à la fois thérapeutique et heuristique. Thérapeutique parce qu'elle exerce une "cosmothérapie", en nous apprenant à voir les paysages et à nous ressourcer en eux, et heuristique parce qu'elle favorise l'essor d'une pulsion qui est presque créatrice. En tant qu'acteurs esthétiques, qui essayons de nous ouvrir à ce qui nous est donné dans le paysage naturel ou pictural, nous sentons un véritable frémissement, une envie de témoigner, une envie de dire aux autres « Regarde, c'est un Emmanuel de la Villéon », et  nous éprouvons le désir de dire pourquoi nous aimons ces tableaux,  pourquoi nous avons envie de rester dans leur contemplation."

R Peirce développait ensuite le contexte artistique de l'époque,  les sujets de prédilection de l’artiste, ses styles et leur évolution, la signature de ses tableaux, enfin, la relation entre études préalables et tableaux. 

Il proposait alors de retenir la classification des oeuvres de la Villéon par les catégories suivantes: les tableaux de "Répresentation" (où il répresente un paysage, plus ou moins fidèle à la "réalité"), les tableaux de "Fantaisie" (dans le sens de 'fantaisie sur un thème') et de "Rêve et Légende" (des oeuvres construites de son imaginaire). Ces derniers ne représentant pas moins de 20% de la production de l'artiste entre 1910 et 1918. Ils trouvent aujourdhui, comme en 1910-12 devant les critiques de l'époque, la considération qui leur est dûe.

Auront également été présentés des détails concernant les carnets d'études, les "fonds de boîte", les paravents, les sujets religieux et les différentes séries (saisons, etc).

Aura été aussi largement évoqué ce qu’il aime appeler « l’Homme derrière l’Artiste », à travers des écrits de l’artiste et d’autres éléments. (cf: des publications récentes de la Galerie Peirce).

Enfin, Isabelle Pitre, grâce à son expérience de nettoyage et de restauration (plus de cent tableaux de l’artiste), nous apportait un éclairage sur le toucher vigoureux et spontané de la Villéon, et sur son  équilibre chromatique et de construction; caractéristiques qui font de lui un véritable chef d’orchestre de la couleur.

A travers un large échantillon de tableaux projetés (ou présents physiquement dans la salle) elle nous aura fait saisir les particularités de la technique et des matières de la Villéon, notamment son utilisation abondante, et d'un excellent effet, des réserves dans ses tableaux, concluant alors :

"Pour terminer on voit là l'œuvre de toute une vie. Emmanuel de la Villéon a apporté, grâce à ses recherches, de nouvelles techniques, de nouveaux effets, et peut être nous a appris aussi à aimer ce que nous ne savons plus aimer aujourd'hui sans un guide comme lui"

 Une belle journée !

 

 

Robert Peirce reste à la disposition de toutes personnes souhaitant partager sa passion pour ce bel artiste. Comme il aime le dire:

"Qui entre dans l’œuvre de la Villéon, pénètre dans un monde où la nature et la lumière sont reines, les arbres at arbustes sont des princes et l’homme, à travers sa présence et ses labeurs, complet une approche royale de la campagne. En s’inscrivant dans le travail de l’artiste, véritable chef d’orchestre des couleurs et des sensations, on devient soi-même plus sensible à la beauté des arbres, aux éclairages des plans d’eau, au calme ou à l’agitation des champs, aux changements de lumière… C’est un voyage qui, une fois lancé, ne s’arrête jamais, tellement son œuvre inspire et encourage un approfondissement de sensations issues de la nature."

 

 

Read more
NEWS Exhibition from 26 september to 11 october 2014

Exhibition from 26 september to 11 october 2014



(We are sorry, there is no english translation for this article yet.)

La Galerie Peirce rend hommage à Emmanuel de la Villéon (1858-1944), soixante-dix ans après sa disparition, en présentant une cinquième Exposition Rétrospective de l’œuvre de l’artiste, (plus de soixante-dix œuvres venant essentiellement de membres de la famille et donc jamais exposés auparavant) et un Séminaire Hommage d’une journée entière (10h à 17h) consacrée à la vie et l’œuvre de l’artiste.

Qui entre dans l’œuvre de la Villéon, pénètre dans un monde où la nature et la lumière sont reines, les arbres et arbustes sont des princes et l’homme, à travers sa présence et ses labeurs, complet une approche royale de la campagne. En s’inscrivant dans le travail de l’artiste, véritable chef d’orchestre des couleurs et des sensations, on devient soi-même plus sensible à la beauté des arbres, aux éclairages des plans d’eau, au calme ou à l’agitation des champs, aux changements de lumière… C’est un voyage qui, une fois lancé, ne s’arrête jamais, tellement son œuvre inspire et encourage un approfondissement de sensations issues de la nature.

L’intérêt pour l’œuvre de la Villéon connaît, depuis quelques années, un renouveau en profondeur.

La Galerie Peirce a proposé des expositions en 2007, 2010, 2012 et 2013, le Musée la Villéon à Fougères a été complètement rénové avec réouverture et une belle exposition en 2012, et la Ville de Fougères a organisé, en mai 2014, un Colloque d’une journée entière consacrée à approfondir nos connaissances de la vie et de l’œuvre de l’artiste. Notre Séminaire Hommage reprend l’essentiel du Colloque, à destination cette fois-ci d’un public parisien.

Nous avons lancé, en 2013, une base de données reprenant l’ensemble des œuvres connues de l’artiste (plus de 4000) et cette base de données, largement renseignée de photos couleur, permet maintenant une analyse approfondie de l’œuvre. Fort de cette capacité, un nouveau Catalogue Raisonné est lancée avec Anne Bataille, ayant-droit de l’artiste.

Notre recherche récente permet de mieux cerner

  • l’importance des lieux de travail de l’artiste (principalement Montmuran (Ile et Vilaine), Paris, Bel-Air (Suisse), Salvard (Nièvre), Pesselières (Cher)
  • Ses styles et leur évolution avec le temps
  • Son choix de sujets
  • Son toucher de peintre et sa maitrise des couleurs
  • L’Importance des œuvres dites de Composition ou de Rêves et Légendes, notamment de 1910 à 1936 où ils représentent 20% de sa production
  • La nature et importance des commentaires de critiques contemporain
  • Son travail d’écrivain de contes pour enfants

Notre Séminaire Hommage sera l’occasion des présenter les résultats de ses recherches.

L’exposition :

Les tableaux, couvrant la période de 1886 à 1943, présentent les sujets de prédilection du peintre – des arbres et forêts, des paysages, des moissons, des scènes de neige, des natures mortes – traités selon les différentes expressions qu’Emmanuel de la Villéon a adoptées pendant sa longue et riche vie d’artiste. De grands et moyens tableaux accompagnent de petits tableaux appelés « fonds de boîte » par la famille (de délicieux petits chefs d’œuvre de la taille d’une carte postale réalisés sur des planches de bois ou de carton, voire sur toile). Quelques tableaux rappellent sa période attaché aux  légendes bretonnes et autres sujets mystérieux, et de belles toiles donnent à voir son style en arabesque (période c1895).

Le Séminaire -  Voir les détails et programme dans le document spécifique dans « Actualités » 

Read more
NEWS Meeting in Tribute to La Villéon<br>Galerie Peirce - 27 september from 10am to 5pm

Meeting in Tribute to La Villéon
Galerie Peirce - 27 september from 10am to 5pm



(We are sorry, there is no english translation for this article yet.)

70 ans après sa disparition, 33 ans après la création du Musée de Fougères, 2 ans après la rénovation complète du Musée, et 4 mois après le Colloque du 17 mai à Fougères voici enfin l’événement tant attendu à Paris!

Nous avons lancé des études et des recherches très approfondies pour préparer le Colloque de Fougères et il nous semble important de pouvoir les partager avec nos amis Parisien qui n’ont pu faire le déplacement à Fougères.

Cette Rencontre Hommage (et le Colloque de Fougères) constitue une contribution nouvelle et innovante, sur l’œuvre et la vie de ce bel artiste, bien connu de la Galerie. Pour la première fois, les présentations seront basées sur l’examen de photos couleur d’environ 1500 œuvres incluses dans une base de données reprenant la totalité de son œuvre connu et beaucoup de ses carnets.

Une très belle journée en perspective !!

Au cours de la journée :

R Peirce retracera les grandes étapes de la vie de l’artiste, visitant les lieux magiques de sa peinture, avec des photos des lieux et des tableaux pour illustrer ses propos (Montmuran, Pesselières, Bel-Air, Salvar…)

Baldine Saint Girons, Professeur des Universités, philosophe de l’esthétique et spécialiste, entre autres, du sublime dans l’art, examinera les « compositions » de l’artiste sous l’angle de ce qu’elle a appelé « Le merveilleux, le sublime et le fantastique ». Elle nous apportera aussi un éclairage précieux sur ce qu’on qualifie souvent de « Rêves et Légendes » dans le travail de la Villéon.

R Peirce développera ensuite les sujets de prédilection de l’artiste, ses styles et leur évolution, la signature de ses tableaux, la relation entre études préalables et tableaux. Sera aussi évoqué ce qu’il aime appeler « l’Homme derrière l’Artiste », à travers des écrits de l’artiste et d’autres éléments.

Isabelle Pitre, grâce à son expérience du nettoyage et de la restauration de plus de cent tableaux de l’artiste, nous apportera un éclairage sur le toucher vigoureux et spontané de la Villéon, et sur son équilibre chromatique et de construction. Caractéristiques qui font de lui un véritable chef d’orchestre de la couleur.

NB :

  • Le Séminaire Hommage se tiendra dans un chapiteau dans la cour de l’immeuble de la Galerie
  • Ouvert à tous mais de préférence en vous inscrivant auprès de la Galerie.
  • Si vous souhaitez nous rejoindre pour un déjeuner buffet, il est essentielle de vous inscrire (et nous vous demandons une contribution aux frais de €15)

Programme détaillé :

9H30 | accueil des participants

10h Ouverture du Séminaire - Anne Bataille,
          Arrière-petite-fille et ayant droit.de l’artiste

10h10 Les lieux de travail de l’artiste - Robert W. Peirce
          Galeriste, expert de La Villéon

11h10 Le merveilleux, le sublime et le fantastique - Baldine Saint Girons
          Professeur de philosophie et d’esthétique

12h10 Déjeuner

14h Regards sur l’œuvre de la Villéon - Robert W. Peirce

15h Technique et matière à travers la peinture de la Villéon - Isabelle Pitre
          Conservatrice et restauratrice de tableaux

16h Table ronde

16h30 clôture du Séminaire - Anne Bataille

Verre de l’amitié

17h Association des Amis du Musée la Villéon - Assemblée Générale

Présidence : Patrick Rivais

Read more